2017 Novembre Mon sac réalisé pour mon voyage en Chine

https://static.blog4ever.com/2011/12/559154/2017-09-14-8HL-PlaceTienAnMen--12---640x480-.JPG

Mon sac et Moi sur la Place Tien An Men, tout un symbole..... 

hebergement d'image

 A l'intérieur des gri-gri

hebergement d'image

 L'arbre de Vie, il existe dans toutes les croyances,

Un arbre, symboliquement, est composé de 3 parties : les Racines, le Tronc et la Couronne.

Ces 3 parties correspondent à ce que la tradition chinoise nomme : Terre – Homme – Ciel.

hebergement d'image

Tête de Bouddha et mes 3 sapèques avec le ruban rouge (Cuivre et coton rouge)

C'est un Porte-bonheur Feng Shui composé de 3 pièces chinoises, appelées sapèques, et qui sont des répliques de pièces anciennes. Les trois pièces reliées par un fil rouge symbolise la chance en argent, la richesse et l'abondance. Ces pièces de monnaies chinoises doivent être placées dans le porte-monnaie ou le sac ou pour les commerçants dans la caisse, ou le coffre, pour attirer l'argent. C'est un porte-bonheur traditionnel asiatique.   

La sapèque est une ancienne monnaie chinoise et indochinoise, en usage jusqu'au début du XXe siècle. C'était aussi la pièce de monnaie de la valeur la plus faible, une pièce ronde en cuivre ou en bronze, percée au centre d'un trou carré.

 

L'origine de cette pièce se trouve dans la standardisation de la monnaie de circulation en Chine, au cours de la dynastie Qin (-221 à -206) : les pièces devaient être rondes et percées en leur centre d'un trou carré portant deux caractères « ban liang ».

 

Le trou carré des pièces permettait de les enfiler sur une barre carrée, pour les faire tourner afin de les ébarber. La forme des sapèques est également liée à la cosmologie traditionnelle chinoise : la rotondité des pièces évoque celle du ciel, et le trou central est carré comme la terre.

 

Pour faciliter leur transport, les sapèques étaient réunies par des cordelettes passées dans leur trou central, constituant ainsi des cordons de différentes quantités (entre 100 et 1 000 pièces). Un cordon de 1 000 pièces était appelée diao et valait 1 kwan (une once d'argent).

 

Peu avant l'époque Tang, ces cordons de pièces furent reproduits en image sur du papier : ce sont là les premiers billets de banque, appelés d'abord jiaozi. (article Wikipédia)

          



05/11/2017
20 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Loisirs créatifs pourraient vous intéresser
Retour aux articles de la catégorie SACS - Retour à tous les articles

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 31 autres membres


Recommander ce blog | Contact | Signaler un contenu | RSS | Hébergé chez Blog4ever | Espace de gestion